L’album est sorti!


Alligator – Grizzly Bear

Il y a pourtant une manière de savoir que je ne rêve pas tout ce qui arrive: je continue de recevoir quantité de commentaires et de mails incroyablement forts, et touchants. Merci à tous ceux et celles qui se sont approprié le livre dès sa sortie, je ne pensais pas qu’autant de gens l’achèteraient aussi vite! (au passage, oui je sais certaines fautes de frappe ou d’orthographe ont résisté à mon oeil de lynx, celui de mon éditeur ET celui du correcteur… c’est dire!)

Merci aussi aux lecteurs venus en dédicace ce week-end, j’ai aligné entre 35 et 40 dessins sur deux après-midis alors que je n’avais pas tenu un crayon depuis deux mois… sacré remue-ménage intérieur. Big up au jeune Strasbourgeois qui a fait le déplacement jusqu’à Bruxelles, et aux jolies parisiennes qui m’ont payé des pots après la séance!

Je ne pense pas reparler de l’album désormais… Je vais le laisser faire son petit bout de chemin et redonner au blog sa narrativité.

Dernier petit coup de promo: mon interview radio par Edmond Morrel pour Demandez le programme. (c’était le soir de mon vernissage au CBBD et j’étais à ma deuxième vodka… eurm.)

Encore de grands mercis pour vos rayons de soleil. Continuez de donner, d’aimer, d’être amoureux.

156 thoughts on “L’album est sorti!

  1. dit :

    Un album magnifique !
    Un style superbe, un choix des couleurs nikel et une histoire sublime bien que très triste par moment, j’ai les larmes aux yeux à chaque fois que je vois la tristesse et la détresse d’Emma ^ ^;
    Les couleurs froides et l’histoire brûlante de passion forme une véritable tempête dans l’esprit et les émotions sont tellement fortes et tellement vives que s’en est bouleversant.

    Pour un premier album c’est du grand art, très honnêtement et très sincèrement.

    Bonne continuation et merci encore pour ce chef d’oeuvre.

  2. Maryoko dit :

    Puisque tu parles d’Angoulême dans ta dernière note, je voulais demander, est-il prévu que tu participe au festiblog cette année ? :)
    (et tant qu’à faire, encore une fois: j’aime vraiment ce que tu fais, c’est merveilleusement beau et touchant)

  3. dit :

    Merci beaucoup pour ton magnifique ouvrage, je l’ai avalé en moins d’une heure et le relirais encore et encore… je m’y suis énormément reconnue, mon adolescence, ses questions, ses dilemmes… je l’ai fini avec les larmes aux yeux.
    merci encore

  4. Ade dit :

    Ralala cet album..
    Tellement vrai, tellement juste, tellement.. « Djou » !
    J’ai vraiment adoré, merci beaucoup :)

  5. Nicolas dit :

    Petit bonjour d’un lecteur qui souhaitait vous féliciter.

    Je n’ai pas l’habitude de ce genre de message mais je tenais réellement à poster celui-ci.

    J’ai découvert votre titre la semaine dernière et c’est réellement mon coup de cœur BD de l’année (et je suis un lecteur assez compulsif, je ne compte plus le nombre d’albums que j’ai lu cette année). Travaillant en librairie spécialisée BD (en tant que simple stagiaire pour l’instant), je peux vous assurer que ce coup de cœur a vraiment été partagé par tous ceux à qui j’ai pu le faire découvrir.

    C’est d’abord le dessin qui m’a attiré. On retrouve un peu l’esprit de Sambre avec un vrai travail sur le bleu comme Yslaire a su travailler le rouge, mais vous avez aussi su trouver un style très original qu’on arrive à bien identifier. Il en ressort une vraie ambiance, notamment grâce à la couleur. C’est d’ailleurs ce qui fait pour moi une grande bande dessinée, lorsqu’on parvient à saisir l’émotion simplement par le trait et le choix des teintes.

    Ensuite j’ai découvert le scénario et j’ai adoré. L’histoire est magnifique, loin des clichés, efficace et surtout très poignante. Je l’ai lue un soir et je vous avoue avoir eu du mal à dormir après ça. On en sort avec une sensation complexe, une boule au ventre, le cœur serré mais content. C’est le genre de tristesse qu’on adore ressentir. J’ai beaucoup pensé au film Eternal sunshine of the spotless mind, film qui a facilement sa place à mon petit panthéon personnel. Le film est certes finalement bien moins tragique mais on y retrouve le même type de sensations. Et surtout je n’ai pu m’empêcher d’avoir en tête « Everybody’s Gotta Learn Sometimes » de Beck dans la tête pendant toute ma lecture. Pour continuer le parallèle avec ce film (j’espère que vous ne m’en voudrez pas, c’est vraiment un compliment venant de moi), comme pour l’œuvre de Gondry, je crois qu’après avoir refermé la dernière page, on en retient surtout une sublime histoire d’amour.

    Enfin, petit détail mais auquel j’attache beaucoup d’importance, je tiens à féliciter l’édition de qualité. Glénat (si c’est leur idée) a fait un très beau travail d’édition, le papier est très agréable, le format bien pensé et j’aime beaucoup la couverture souple sur un grand format.

    Voilà, je me perds surement un peu dans beaucoup de discours inutiles, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. Mais tout ça c’est juste pour vous dire « merci ».

  6. dit :

    Le long discours juste avant moi résume assez parfaitement ce que j’ai pensé quand j’ai eu en mains Le bleu est une couleur chaude. D’ailleurs, je l’ai lu deux fois de suite, je n’ai pas pu m’empêcher.

    La sensation d’être amoureux s’en retrouve doublée après la lecture, c’est certain.

    Je ne saurais faire mieux que le conseiller partout autour de moi !

    Merci mille fois pour tout :)

  7. L'or dit :

    Waaaou!!!
    Oh bonheur! depuis le temps que je suis ton aventure ton bébé est enfin arrivé, publié, tangible; je vais pouvoir le savourer du coeur et des yeux!!
    Je te souhaite un enorme succès ce dont je ne doute pas et surtout prepares toi psychologiquement à devoir ecrire une « serie » sous la pression de ton editeur en raison de l’engouement de la BD! =)

    BRAVO!!!!

  8. Sarah "Sun" dit :

    <<

    Good game, mademoiselle Maroh :) Même pas deux heures pour le dévorer d'un bout à l'autre, et il s'apprête maintenant à voyager au travers de Paris, entre toutes les mains des plus belles personnes de la capitale ^^

    Bravo et merci d'avoir offert aux amateurs de BD, aux amoureux du beau trait de carbone, aux idéalistes de la belle touche d'aquarelle, aux homos et aux hétéros de France et de Navarre cette œuvre poétique et délicate.

    Les artistes adoucissent la vie et embellissent le monde.

  9. dit :

    Je tenais à dire à quel point votre oeuvre m’a touché au plus profond de moi-même. C’est un très très beau travail que je tiens en ce moment entre mes mains, et qui n’a pas fini de résonner de toute sa puissance dans nos esprits.

    Une leçon pour nous tous.
    Soyez sûre que tant que vous dessinerez, vous aurez un lecteur.

  10. Bénédicte dit :

    Hello,

    Je viens juste de terminer l’album… Que dire que dire que dire?
    Déjà que c’est la première fois que je cherche le site d’un auteur pour y laisser mes commentaires!

    J’ai dévoré l’album et suis passée par tellement d’émotions que j’ai intérêt à attendre un peu (un jour?) avant de le relire pour digérer tout cela.

    Un mot : magnifique.

    Et déjà pleins d’idées d’amis à qui je vais pouvoir l’offrir.

    Merci merci merci!

    Bénédicte
    (à Bruxelles aussi :-))

  11. Pris dit :

    Bien hier j’ai fais un tour dans ma petite librérie, et la je suis tombée sur le bleu est une couleur chaude, je l’ai acheté sans hésitation, et je l’ai dévorée en un instant. Je me suis sentie emportée, envahie, j’ai pleuré, sourie, rie, me suis rappelée les anecdotes qui me sont propres et que Clem transmet bien. C’est fou d’avoir pu se transposer, se transporter.
    Felicitation, congratulation … Etc.
    Du coup j’ai acheté un nouvel exemplaire, parce que je suis boulversée, éblouie par les dessins, donc j’espere que l’idée vous fera sourire, mais je vais honorer ma table basse, avec les bulles ( je ne connais pas le mots exacte dsl ) de ta BD! Bonne continution pour tout ce que tu entreprendras en esperant te relire en fesant partager ma vue bien entendu. Salutation de Toulouse d’un eternelle ado, pré adulte qui chercher une reponse a savoir si l’amour était éternel?

  12. dit :

    Deux fois que je cherche à acheter ou au moins toucher « le bleu est une couleur chaude », deux fois que je débarque et qu’on me sort « rupture de stock ». L’impatience n’en est que pire, mais je me dis que c’est une bonne chose pour toi ! Je ne doute pas une seconde de la beauté qui m’attends quand j’ouvrirai enfin ta fichue oeuvre ; attendre est alors horrible et déletable ; sss ! A voir…

  13. Al dit :

    Bonjour et félicitation pour cet album!
    aujourd’hui est un jour spécial: j’attends une pote devant mon école pour qu’on bosse, elle arrive enfin avec 10 min de retard cet album que je trouve tres beau. l’heure d’apres je le feuillette en cours, à 17h je fonce à la fnac ma pote me dit « y’en a plus!! », m’en fou je trace!
    et ça paye, une heure et demi plus tard bouleversée par « le bleu est une couleur chaude », je viens féliciter l’auteure, avec ses dessins et cette histoire qui touche! merci.

  14. Devotchka dit :

    Salut Djou… Je viens de finir « Le bleu est une couleur chaude », et je tenais à te dire que rarement une BD ne m’avait procuré autant de sensations ! L’histoire est originale, mais touchante dans sa simplicité, dans son humanité et les images sont tout simplement magnifiques. J’avais l’impression de connaître Emma et Clémentine depuis longtemps à force de les pressentir sur le blog, en tout cas je suis incapable de lire autre chose depuis deux jours ! Merci de m’avoir fait découvrir cette histoire, qui est à la fois proche de la mienne et complètement différente… Bonne continuation et à bientôt sur le blog !

  15. Adeline dit :

    Magnifique, intense et tellement Juste…. Pleins de souvenirs me sont revenus en mémoire.
    Merci Julie pour cette œuvre très touchante, qui m’a donné les larmes aux yeux.
    Je continuerai à jeter un œil attentif à ton blog car j’aime vraiment beaucoup ce que tu fais.

  16. dit :

    Je viens de le finir aussi, et je tenais à te dire merci. C’est une BD tout simplement magnifique. Je ne suis pas lesbienne, juste bi, je n’ai pas pu reconnaitre mon histoire là dedans comme d’autres mais ça m’a particulièrement émue : ça fait longtemps que je n’avais pas autant pleuré pour un livre ! J’étais en train de le lire dans ma classe en attendant l’arrivée de la prof et j’ai du sortir à la fin pour éviter que ça se voit (rire).

    Vraiment merci, si tu vas au Festiblog ou à festival d’Angoulême, je serais vraiment heureusement de faire la queue pour avoir une de tes dédicaces !

    Et dire que j’ai failli l’acheter bien plus tard !

  17. Claire dit :

    Bonjour Djou,

    Aura-t-on la chance de te rencontrer à Arras demain ? (je n’ai pas vu de petit message le confirmant sur ton site comme tu le fais d’habitude) Si oui, quelle est ta plage horaire ?
    Si non, ça sera pour une autre fois.

    Bonne continuation

  18. Kiirii dit :

    Félicitation pour la sortie de ton album! ^-^ Je l’ai achetée hier et ai commencé (et fini) à le lire ce soir. Je suis vraiment une piètre lectrice donc je ne pourrais pas te faire une grande analyse ou même une critique. Seulement je peux dire que j’ai passé un bon moment à lire cette bd et je pense bien recommencer encore et encore! ^-^ Donc merci beaucoup et bonne continuation à toi! =)

  19. Gégé dit :

    Une remarque pour le salon de la BD de Roubaix :

    Tous les ans y est décerné le prix du jeune auteur.
    Il est décerné le samedi après midi, devant tout le monde.

    Cette année il fut décerné pour « le bleu est une couleur chaude ».
    Il y à donc dans le jury des personnes qui ont du gout.
    Mais il ne doit pas y avoir que ça, et des personnes influentes sont visiblement toujours complètement rétrogrades ;
    en effet, je crois savoir que pour une raison mystérieuse ce prix à été décerné la veille du salon et en l’absence de notre auteure favorite.

    Il n’y avait donc ni public ni l’auteure.
    Conclusion : Roubaix est la seule ville à décerner un prix devant des des bouteilles de champagne et des paquets de chips.

    Encore une fois que la ville assure pas, c’est dommage car les habitants évoluent, eux ! (un petit peu).

    Gégé

  20. poloisa dit :

    Je viens (enfin) de le découvrir après toutes ces images dévoilées peu à peu au fil du blog…. Un seul mot : Merci !

    On va essayer d’aller au festival de Sérignan, donc peut-être à très vite pour une dédicace. Et dès que je reprends le boulot, j’essaie de le faire passer dans les acquisitions 2010 de la médiathèque.

  21. Miyumi dit :

    Bonjour ,

    je ne vais pas faire dans l’originalité, mais je tenais à vous laisser un petit message pour vous féliciter d’avoir offert au public un livre aussi magnifique. Merci d’avoir mis en couleur et en parole quelquechose d’aussi boulversant….Vous pouvez être vraiement fière. Bonne continuation!

  22. misterconverse dit :

    J’ai découvert ta bd hier grâce à ma copine, et dès la première pas je n’ai pas pu m’arrêter avant la dernière. Merci pour ce magnifique et tendre moment passer au travers de ton histoire, de tes dessins. Bonne continuation et merci beaucoup….
    David

  23. Tcha' dit :

    J’ai acheté « Le bleu est une couleur chaude » tout à l’heure, et BORDEL ! Ce bouquin est juste excellent. Bravo. Bravo, bravo, bravo, juste bravo.
    C’est bien écrit, explosif, passionnant, excellent. Les dessins, sublimes ; les couleurs, extras.
    Sincèrement, Bravo. Et Merci, pour ce bouquin. Il manquait. Et fait du bien.

  24. Ann dit :

    Un livre qui touche l’oeil, l’esprit, le coeur, l’âme, l’être tout entier…
    On n’en ressort pas indemne, mais on en est grandi.
    Bravo et merci.

  25. Yannick dit :

    Bon bon bon, je ne sais pas faire original après tout ce qui a été écrit, mais je ne cherche pas à l’être.
    J’ai suivi ton (je me permets de te tutoyer, j’espère que ça ne te dérange pas), ton travail donc, sur ce blog, je voyais cette BD naître et j’ai été l’acheter vendredi avec un peu d’angoisse; je te fais confiance et je veux soutenir ton travail et le thème de cette BD, mais est-ce que je vais en apprécier l’histoire, le style?Pour moi acheter une BD c’est mille fois pire qu’acheter des chaussures, ça me prend toujours des semaines, je les guette, je les choies, je les lis et relis, et puis pour une étudiante (oui malgré mon nom je suis une fille), ça fait vite un petit budget alors bon…
    Ben j’ai pleuré.
    Et même en étant hétéro pas du tout anti, ni rebutée par les homosexuels, cette BD m’a fait réaliser beaucoup de choses. Mais c’est avant tout une très belle histoire d’amour, si bien rendue… Et un beau support de recopiage pour l’accro du dessin que je suis :) (eu…je recopie juste ds mon carnet pourri pour m’améliorer hein, c’est tout)

    voilà; alors merci djou (surtout si t’as lu tout ce pavé)
    …et j’espère qu’un jour je pourrai te croiser en vrai (viens dédicacer à Louvain-la-Neuve pendant le blocus, que j’aie une bonne raison de pas étudier!)
    bonne continuation

  26. dit :

    Et bien voilà.
    Cela faisait plusieurs semaines que j’avais acheté ton album et je n’ai pu me mettre dans ma bulle pour le lire que dimanche dernier. Je l’ai dévoré sur la fin de la matinée. Je ne te dirai que deux mots : Emotion & Merci.

  27. dit :

    Bonjour,

    passant parfois sur votre blog, j’aime votre style de dessin, vos notes – même si je suis toujours resté spectateur attentif des débats de votre ancien blog… Bref, un lecteur ponctuel et anonyme, vous savez à peu près autant de chose sur moi que l’inverse.

    Si vous lisez encore, je vais essayer d’aller à l’essentiel (j’ai un peu de mal vu l’heure) : en passant bouquiner à la fnac tout à l’heure, je suis retombé sur votre livre qui me faisait de l’oeil depuis un moment… Effleuré, il s’entrouvre, première page qui glisse rapidement, la seconde déjà dévorée… Je suis reparti avec, sans pouvoir le lire tout de suite pour cause de travail, et puis je voulais en profiter… Ce soir, le coeur battant je l’entrouvre, couette jusqu’au menton, c’est de nouveau le plongeon parvenu à la dernière page je ne veux pas refermer cette histoire magnifique… Alors très honnêtement, sincèrement, du fond du coeur, bravo… et merci pour cette histoire ! ! Pour ces dessins, ces couleurs, cette passion ! Cette histoire, façon de voir, vos dessins m’ont passionnés envoûtés, merci pour ces sentiments partagés ! !

    Pas très doué pour écrire ce que je pense, j’espère ne pas vous avoir gênée. Vous recevez beaucoup, beaucoup de messages de félicitation, de bravo, mais après vous avoir lue, besoin de partager cette merveille et surtout de vous dire merci pour cela ! J’ai un peu honte, sentiment de vous déranger pour rien, surtout que le livre est paru depuis quelques temps déjà, ou que ce message soit reçu comme saoulant, mais je voudrais juste réussir à vous dire comme j’ai aimé ce livre ! ça me semblait normal de vous remercier pour ce travail magnifique ! ! ! !

    Encore une fois merci pour tout.

    Thomas

  28. Céelle dit :

    Je risque de manquer d’originalité, mais merci beaucoup pour cette magnifique Bd. Ton magnifique trait laisse parfaitement toutes les émotions que contient Le Bleu, on se laisse entrainer par ces petites taches bleues. Et on s’y reconnait tellement bien qu’on est obligé de le relire encore une fois….encore bravo et merci, j’attends avec impatience ta venue à paris pour te demander une dédicace!
    Longue vie à toi!

  29. dit :

    Wiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je l’achète la semaine prochaine *-*

    Je vais enfin battre mon étrange timidité ( qui n’apparait que sur internet =_= ) et poster un commentaire X) ( Alors que ça fait plus d’un an que j’ai découvert le blog x) )

    En voulant acheter votre(ton ôO) Album je vois, 21mai dédicace =D
    J’ai sauté de joie x) Alors j’attends avec impatience le 21 pour acheter et ( j’espère) faire dédicacer cet album \^0^/

    ( En espérant que je ne me perde pas dans Bruxelles xD )

    Et, ah oui depuis le temps que je veux le dire…

    Je te vénère toi et super goui-goui !

  30. laurent dit :

    merci…
    c’est la deuxième fois que je pleure après avoir lu une bd
    la première fois, ce fut à la lecture de la Guerre éternelle…
    merci encore !

  31. Michel dit :

    Une BD bouleversante qui m’a tiré une larme au coin des yeux. Bravo, c’est du grand art. Le dessin est léger comme une brise printanière et le scénario à la fois plein de délicatesse et de passion.
    Les dernières BD qui m’avaient ainsi serrer le cœur ne sont autres que « Le Voyage en Italie » de Cosey et « La Quête de l’Oiseau du Temps » de Loisel et Le Tendre.
    Désormais, j’attends avec impatience votre album prochain.
    Merci pour ce cadeau et encore bravo

  32. Eiadh dit :

    Un véritable coup de coeur!
    Belle histoire, un superbe coup de crayon… et les deux « héroïnes » sont vraiment attachantes. =)
    Je l’ai dévoré, j’ai fini la gorge serrée et les larmes aux yeux, et je ne me lasserai pas de le relire…

    J’en reveux, vivement le prochain album.

  33. Cam' dit :

    Je viens de finir « Le bleu est une couleur chaude », rarement une bd m’aura émue comme ça, c’est une très belle histoire d’Amour. Merci

  34. Esperluette dit :

    SUPERBE!
    c’est la première fois que je poste un commentaire aussi,
    c’est dire la « magie » de cet album
    BRAVO

  35. Morgane dit :

    Merci pour tout ;

    Merci pour cet album, cette histoire, cet amour, ces personnages, ces dialogues (Beaucoup m’ont fait réaliser que je ne faisais finalement vraiment rien de mal).

    Merci !

    Un style magnifique, je suis sous le charme.

    TOUT est sublime !

    (PS : J’ai espoir quand je vois où vous en êtes arrivée car je rentre en Terminal à l’ E.S. AA. T à Roubaix ^^)

    Encore merci.

  36. Océane dit :

    Pour ce qui est du milieu des lesbiennes, tu dis que tu n’es pas allée chercher leurs réactions, et que ça ne t’intéresse pas de prêcher des convaincues.
    D’accord…
    Mais tant pis, je viens à toi quand même.

    Pour que tu saches que tu touches des gens là aussi, car en plus de ses qualités en terme de dessin (et je suis difficile), de mise en scène, de choix graphiques, des façons de faire passer l’émotion, en plus de tout ça, ton récit sonne vrai.
    Ca fait du bien de lire une histoire dont je puisse me sentir aussi proche, c’est encore tellement rare.
    J’ai pu juste me laisser porter, sans jamais râler contre une vision réductrice ou qui aurait sonné faux. Je l’ai lu d’une traite bien sûr, j’ai pleuré aussi, parce que c’est poignant. Pourtant, en règle générale je n’aime pas trop les histoires d’amours lesbiennes qui finissent dramatiquement, mais là ça a remué des choses profondes en moi, et puis la fin tragique de Clémentine n’a rien à voir avec son homosexualité. Et puis, je suis tombée amoureuse d’Emma, mais je ne dois pas être la seule !

    Le côté contemporain joue beaucoup pour ressentir cette proximité, et ton style dépouillé de tout cliché fait vraiment du bien. Non seulement je pense que tu vas réussir dans ta volonté de lutter contre les préjugés des victimes de la méconnaissance sur les lesbiennes, mais en plus tu fais du bien à ces dernières ! Ca donne envie de le partager avec tout le monde ! Et de le relire et le relire.

    Bravo, on sent tout ce que tu as donné dans ce livre, qui trône à présent dans notre bibliothèque, mais j’espère qu’il y en aura d’autres, et qu’ils auront autant de force, et avant cinq ans, même si ça doit être difficile d’envisager ça dès maintenant.
    Et sinon, c’est pour quand le dessin animé ??? Ca serait génial !

  37. dit :

    J’ai attendu d’être chez moi pour le lire (je vis seul) et heureusement. J’ai pleuré comme jamais (« boys don’t cry », mon œil !), mais surtout, j’ai lu l’album d’une traite et ça m’a laissé K.O., j’ai bien passé une heure sans rien pouvoir faire. On s’est entrevus à l’IRL de mai dernier à St-Gilles, mais je ne connaissais rien de ton travail, ce qui explique qu’on ne s’est quasiment rien dit, malgré le fait que tu étais à côté de moi.

    Je comprends la réaction rapide de Glénat et il me tarde de lire l’album suivant…

  38. Solène dit :

    Ma rencontre avec cette bd s’est faite comme celle d’Emma et Clémentine, un premier regard qui m’avait beaucoup troublée et ce désir d’en savoir davantage, cette curiosité impatiente Ma curiosité fut satisfaite voilà quelques jours quand j’ai reconnu au fond de cette librairie bretonne, ce bleu caractéristique au milieu de milliers d’autres ouvrages. J’ai savouré le plaisir de vous lire, précipitamment assise dans ma voiture, pas un bruit, pas un mouvement malgré la foule dehors : une bulle bleue.
    Vous avez eu le talent pendant ces minutes de lecture de mettre en image fantasmes et idéaux féminins en la personne d’Emma, de troubler à en pleurer de tant sourire, de mettre en dialogue les fragilités et désillusions de toute amoureuse et surtout de sortir du livre avec une légèreté et une joie de vivre sensiblement différente.
    Deux choses m’ont aussi aidé à m’émouvoir de cette bd : la douceur de sa couverture et l’odeur de ses pages.
    Merci et belle réussite à vous !

  39. dit :

    Bien le bonjour,
    Je suis heureuse de découvrir ce superbe blog.
    Je viens de finir de lire « le bleu est une couleur chaude » d’où mon envie de communiquer mes « Hourras », »Bravo », »Wahou » et compagnie!! Bref j’ai été d’abord sous le charme de la couverture puis peu à peu de l’histoire, des couleurs………. Je vais arrêter là car au final je dis comme tout le monde, c’est Magnifique!! Et merci de cette belle histoire qui met en scène les lesbiennes sans les enfermer dans les clichés, ça fait du bien!! Merci.

  40. Christophe dit :

    Bonjour.
    Je tiens également à vous déposer un message sur votre blog. Félicitation !!
    Les dialogues sont très accrochant ! Vos personnages sont attachants. Vous abordés beaucoup de thèmes : comment pouvons-nous ne pas être touchés touché par cet album ? Il n’y a pas une page où nous ne pouvons pas nous reconnaître… Chaque « case » porte un sens magnifique ! Bravo !

    J’ai hâte de vous (re)découvrir ! Merci !

  41. dit :

    je viens de finir de le lire. Il est vraiment magnifique, j’ai adoré. Dés que je l’ai vu dans le CDI de mon lycée (désolée de te dire que pleins de gens vont le lire alors que tu ne toucheras que pour un seul livre =)) je me suis jétée dessus et je l’ai dévorée. C’est tellement beau comme histoire et pourtant si réel. C’est que j’ai surtout aimé c’est le fait que l’on se sente concerné que l’on soit hétéro, homo ou bi.
    Allez, bonne continuation

  42. human traffic dit :

    je vien de finir il est super à hauteur largement de stranger in paradise pour l’histoire. mais j’ai adoré en plus la maniere de raconter à la deuxieme personne. plein de chose a dire mais je les garde pour les fois ou je ferais de la pub pour ce bouquin genial.

  43. dit :

    Bonjour je suis une de tes jeune l’éctrise qui à enfin découvrir ton album ( j’attendais ma pay avec impatience ><).
    Apres cette lecture je voulais te dire wawou xd superbe histoire qui ma beaucoup toucher :) Et j'aurais aimer savoir sen indiscrétion si c'étai une histoire vrais,de ta propre expérience vécu?
    Et aussi ( sen au qu'un rapport) après avoir parcouru ton blog je vous te dire que je compatis a se que tu ressentais dans le métro ( vis a vis de tes tatouage) j'ai le même souci sauf que moi les inconnus se permette de me tirer par le bras pour me demander sa signification –'.
    Et pour finir j'aime beaucoup de cou de crayon, j'ai atte d'arriver a se niveau d'exécution *_*
    Sur ce je vous laisse et je vous souhaite une bonne continuation :)

  44. Raphaël dit :

    J’ai découvert véritablement vos pages samedi. La couverture et le titre avait attiré mon regard en librairie, mais je n’avais fait guère plus que feuilleter rapidement votre album. Le hasard a fait qu’on me l’a offert samedi. J’en suis sorti épris d’une grande mélancolie. Merci pour cette histoire, elle en fera sans doute germer bien d’autres dans l’imaginaire de vos lecteurs.

  45. dit :

    bonjour

    Un défi BD dans une bibilothèque, et je découvre « le bleu » !

    Comprendre les hésitations et difficultés de l’amour, je ne m’attendais pas à trouver des analyses aussi fouillées dans une bande dessinée. Plaisir à la refeuilleter.

    Bravo, merci !

  46. dit :

    Je viens juste de refermer cette magnifique BD empruntée par hasard dans ma bibliothèque de quartier parisienne. J’ai été touchée par cet émouvant récit et par votre talent.
    Bravo et merci !

  47. dit :

    Votre BD est juste splendide !
    Je n’ai pas pleuré à chaude larmes en la dévorant, car je l’ai découverte dans mon lycée, mais l’envie n’en était pas moins présente ! Ma gorge était nouée (pourtant on le sait que Clem n’est plus au début… !)
    Quand au dessin, je dois avouer que je suis particulièrement admirative de la façon dont vous dessinez les mains.
    Bref… Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.