Clara, debout.

Il y avait un très beau doodle aujourd’hui sur la page de recherche Google, pour l’anniversaire de naissance de Clara Schumann (bien difficile toutefois de trouver le nom de l’artiste, inadmissible). Parfait prétexte pour annoncer ici que j’ai terminé il y a peu mon récit sur Brahms… Et voilà bien deux feux fondamentalement liés (sans évoquer Robert Schumann).  Et pour ne parler que d’elle: esprit virtuose, puissant et fier, survivant encore et encore aux tragédies. Une des premières de son sexe à composer et nourrir sa famille de cette manière, à diriger un orchestre… masculin. Une pensée était de mise aujourd’hui.

Soirées Musicales, Op6: II. Notturno – Clara Schumann

– There was the prettiest doodle today of the Google search’s page, for Clara Schumann birthday (hard however to find the name of the artist, unacceptable). Perfect excuse to announce that i’ve recently finished my  » drawn story » about Brahms… And there indeed stand two fires fundamentally bound (not to mention Robert Schumann). And in order to speak only of her: virtuoso spirit, strong and noble, surviving again and again tragedies. One of the firsts of her sex to compose and to be the family’s breadwinner that way, and to conduct orchestras… masculine ones, definitely. No doubt a thought was appropriate today.