Beltane

{In English on my Instagram at this link}

eclipse_v2web

Aujourd’hui a lieu une sorte de combo énergétique entre l’ardente célébration de Beltane, la journée internationale des travailleurs, le jour de la Tara Verte et de Sangye Menla…!
Il y a maintenant plusieurs semaines j’avais reçu une vision de l’image ci-dessus. Même si, au début, la figure au premier plan était une jeune fille aborigène. La semaine passée elle s’est transformée en Crone. D’autres détails ont également sûrement changé. Pour une raison inévitable : lorsque je dessine mon plus grand deuil a toujours été de devoir renoncer à l’exacte image qui a surgi dans mon esprit. En laissant une telle image se manifester sur le papier nous pouvons seulement nous en rapprocher mais jamais l’atteindre. Toutefois, des surprises apparaissent. De nouvelles propositions. Et plus tard, lorsque nous y avons enfin donné vie, c’est en prenant du recul que nous pouvons  comprendre son contenu et ses messages.
C’est ce qu’il s’est produit entre moi et cette image ici, parce que je peux désormais la saisir dans son entièreté. Et ce sont là des instants fascinants et nourrissants, toujours.
Pour moi Beltane c’est aussi cela : le sentiment de gratitude pour ce qui éclot de manière aussi inattendue.

Quarantaine italienne

Alors que l’espèce humaine s’étouffe dans sa propre angoisse et ralentit considérablement ses activités, la planète prend une grande bouffée d’air frais. La Chine n’avait pas vu un ciel si clair depuis des années, et il en va de même pour l’Italie. À Venise, les canaux sont si transparents qu’on y voit le sable et les poissons danser. Je vais souvent à Venise et je n’ai jamais vu un tel miracle auparavant ! Êtes-vous prêt.e.s pour la quarantaine à laquelle vous devrez probablement faire face ? Savez-vous qu’en Chine les violences domestiques ont triplé pendant la quarantaine ? Les séparations et divorces ont également sévèrement augmenté. Également, beaucoup d’italiens qui étaient à l’étranger lorsque leur pays fut fermé n’ont pas le droit de rentrer, jusqu’à nouvel ordre. Tout comme je suis moi-même en Italie et n’ai pas le droit de rentrer en France. Et j’observe que la France n’a pas vraiment pris au sérieux ce à quoi nous faisons face ici, comme si la mort n’arrivait qu’aux autres. Je me demande si mes pairs français ont été informés que simplement aller retirer de l’argent à mains nues au distributeur est un moyen facile d’être infecté.e. C’est pourquoi je tenais à publier un second strip à propos de mon expérience en quarantaine ici en Italie. S’il vous plaît comprenez bien qu’il s’agit là d’une expérience personnelle, que je ne détiens pas toutes les informations, et que la situation évolue d’un jour à l’autre.
Restez hors de danger, trouvez un équilibre entre le temps que vous vouez à vous informer et celui que vous vouez à vous-même, sainement, en quantité équitable.
Comblez votre vie de gingembre, d’agrumes et de sureau, prenez soin les uns des autres !
blank2
q2_01_FR q2_02_FR q2_03_FR q2_04_FR q2_05_FR q2_06_FR q2_07_FR q2_08_FR q2_09_FR q2_10_FR